Alexis Kossenko

ALEXIS KOSSENKO-18.jpg
Capture d’écran 2021-05-07 à 15.31_edited.jpg

Né à Nice en 1977, Alexis Kossenko est un artiste d'un rare éclectisme, et mène aujourd’hui une double et riche carrière de chef d’orchestre et de flûtiste soliste.

Fin connaisseur de toutes les formes historiques de son instrument, il joue aussi bien la flûte moderne (il est diplômé du CNSM de Paris dans la classe d'Alain Marion et lauréat du Concours Rampal 2000) que la flûte baroque, les flûtes classiques et romantiques, et la flûte à bec.

Il se produit en soliste avecDeutsche Symphonie- Orchester Berlin, Stockholm Philharmonic Orchestra, Concerto Copenhagen, Ensemble Matheus, Philharmonie der Nationen, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Stradivaria, Barokksolistene, B'Rock, Le Cercle de l'Harmonie, La Chambre Philharmonique, Modo Antiquo, Le Concert Lorrain, Holland Baroque Society, Helsinki Baroque Orchestra, Ensemble Resonanz, Gli Angeli, dans un répertoire qui va de Vivaldi à Khachaturian en passant par les concertos de Mozart en tournée avec Emmanuel Krivine. Il a ainsi joué ou dirigé aux Philharmonies de Berlin, Varsovie et Stockholm, au Wigmore Hall et Royal Albert Hall à Londres, au Mozarteum de Salzburg, au Théâtre des Champs-Elysées et Salle Gaveau à Paris, à la Ton-Halle de Zürich, aux Concertgebouw de Bruges et d'Amsterdam, à l'Opéra Royal de Copenhague.

Il a été 1er flûtiste de La Chambre Philharmonique (dir. E.Krivine) et de l'Orchestre des Champs-Elysées (dir. Ph.Herreweghe).

En soliste, il a enregistré la 1ère intégrale des six concertos de CPE Bach, les concertos de Mozart (à paraître), de Telemann (Choc de Classica), Vivaldi (Editor's Choice de Gramophone), Tartini (Choc de Classica), Haydn, Touchemoulin, Nielsen. En musique de chambre, mentionnons l'intégrale des Quatuors parisiens de Telemann ; le Carnaval des animaux, "Undine" (oeuvres de Reinecke et Andersen avec le pianiste Vassilis Varvaresos) ; "Soir Païen", un disque de mélodies impressionnistes pour voix, flûte et piano (Debussy, Ravel, Koechlin, Caplet, Ibert, Roussel) avec Anna Reinhold, Sabine Devieilhe et Emmanuel Olivier (Aparté) ; et un coffret de 3 CDs d'œuvres d'Eugène Walckiers à paraître en 2022.

En tant que chef d'orchestre, Alexis Kossenko a été invité à diriger de nombreuses formations tant modernes que spécialisées en musique ancienne : European Baroque Orchestra, B'Rock, Le Concert d'Astrée, Holland Baroque, Arte dei Suonatori, {oh!} Orkiestra Historyczna, Sinfonia Iuventus, Concerto Copenhagen, Ensemble Resonanz, Ensemble Arion, Helsinki Baroque Orchestra, JOA, Oldenburg Staadtstheaterorchester, Les Ambassadeurs dont il est fondateur et chef d'orchestre principal.

Son expérience dans un répertoire particulièrement vaste lui permet d'être à l'aise tant dans le répertoire symphonique (Mozart, Beethoven, Mendelssohn, Reinecke, Brahms, etc...) qu'à l'opéra : The Fairy Queen de Purcell, Atys de Lully, Tamerlano de Haendel, les Noces de Figaro ou Cosi fan tutte de Mozart, L'Etoile de Chabrier, Le Viol de Lucrèce de Britten ; Membre du Comité d'Honneur de la Société Jean-Philippe Rameau, il est reconnu pour son travail sur ce compositeur dont il a dirigé notamment Achante et Céphise, Platée, Les Paladins, Les Boréades, Anacréon, Zoroastre.

Après la disparition de Jean-Claude Malgoire, Alexis Kossenko est nommé directeur musical de la Grande Écurie et la Chambre du Roy, dont il décide d'unir la destinée à celle des Ambassadeurs pour dessiner des projets musicaux riches et ambitieux, de Monteverdi à Schönberg.